CATAWOPINO

Vancouver Island – Bye bye Canada !

C’est de Seattle que nous publions ce post de blog, où nous sommes arrêtés depuis quelques jours. Les 2 dernières semaines ont été pauvres en kilomètres, riches en pluie mais toujours pleines de rencontres!

Nous sommes partis de Vancouver pour nous rendre sur Vancouver Island le 30/09. Nous prévoyions de traverser l’île d’Est en Ouest avant de rejoindre Victoria par le Sud. Une fois à bord du ferry reliant Tsawwassen et Nanaimo, le capitaine annonce qu’il y a une bande d’orque proche du bateau : tout le monde sur le pont pour les admirer ! Nous n’avons malheureusement pas de photos, Tracy étant tellement tellement excitée qu’elle a pris les photos sans cadrer (on a 15 photos du ciel ce jour là pour ceux que ça intéresse…).

Arrivés assez tard à Nanaimo, nous nous trouvons un spot de camping sauvage et partons tôt le lendemain pour nous arrêter seulement 11km plus loin au Tim Hortons afin de se prendre un café et surtout profiter du Wifi. C’est à ce moment là que la pluie a démarré. On a regardé la météo : pluie sur toute l’île, toute la semaine. On s’est regardé. On a décidé de pas pédaler. Changement de plan : Au lieu de traverser l’île d’Est en Ouest en passant par des regions montagneuses, nous allons explorer les campings de la côte Est.

Nous profitons du peu de kilomètres que nous avons à faire et d’une éclaircie pour aller visiter la « Teafarm », seule plantation de thé au Canada. Nous y dégustons du très bon thé et des excellentes pâtisseries dans de la vaisselle en terre cuite faite main par la proprio.

Après 2 nuits dans le camping de Duncan, nous nous dirigeons vers la péninsule de Saanich. Nous rencontrons Laura et Herbie à Mill Bay en prenant le ferry : un couple de cyclotouristes partis de Vancouver pour aller en Argentine (https://pedalling2patagonia.com/). Nous sommes tous d’accord sur le fait que la pluie est une excellente excuse pour se prendre une bière tous ensemble 🙂 Nous visitons ensuite Sidney, ville fleurie au bord de l’océan où les pêcheurs de crabes qui lancent leurs cages faites de bric et de broc sont nombreux.

Nous nous rapprochons tranquillement de Victoria, où Brandon (le fils d’Eileen) et Erica nous accueillent et nous laissent planter notre tente dans leur jardin. Erica est conductrice sur la ligne de bus reliant Victoria et Tofino (haut lieu touristique de la côte ouest de Vancouver Island) et nous avons eu la chance d’être pris sous son aile pour un aller-retour sur 2 jours à Tofino. Nous nous somme baladés dans la forêt tropicale, où siègent des arbres presque millénaires, et sur les longues plages de sable blanc très prisées des surfeurs. Merci Erica pour cette découverte ! Les 12h de bus en valaient la peine. En rentrant, nous partons pour une petite ballade à côté de chez eux sur le Mont Douglas avec vue sur tout Victoria et profitons du délicieux repas cuisiné par Brandon.

Notre dernier arrêt canadien fut chez Terry, le frère de Doug (qui nous avait accueilli sur Snake Island), et sa femme Barb. Tout comme son frère, Terry nous accueille à bras ouverts. Ils nous font goûter leur bière maison, nous régalent de délicieux repas, de discussions enrichissantes et de conseils pour la suite de notre voyage. Nous partons de chez eux tôt le matin afin de prendre le ferry qui nous amènera aux USA.

 

Petit bilan de notre épopée Canadienne, avec les choses qui nous ont marquées :

 

  • Les animaux. En tant que bons Européens, nous ne sommes pas habitués à voir autant d’animaux sauvages. Ça paraît normal au milieu d’un parc national, mais même à Victoria, la capitale de la Colombie Britannique, nous croisions des biches tous les 100m ! Et quand on parle de vie sauvage, on ne parle pas seulement des ours, élans, cougars, loups, orques, biches, ratons-laveurs, castors, etc… mais également des milliards de moustiques, taons, mouches, et autres insectes qui peuvent vous pourrir la vie 🙂

  • La nature. Les paysages sont magnifiques, très variés, et souvent intacts.

  • Les distances. Le Canada est grand, très grand. Nous y avons parcouru plus de 3000km et quand on regarde sur la carte le trajet réalisé on a l’impression d’avoir rien fait !

  • Les routes. Sûrement lié aux très grandes distances et aux nombreux camions, les routes sont majoritairement larges et toutes droites.

  • Propriétés privés. Le Canada a seulement 3 % de son territoire protégé et presque tout le reste est privé. Les routes scéniques de bord de lac/mer sont en réalité des routes de maisons qui longent le lac ou la mer (très sympa pour ceux qui y habitent, moins pour les visiteurs qui n’ont aucune vue). N’importe quel lac est encerclé de maisons avec clôtures et de nombreux signes « No trespassing »/« Private property » ce qui rend le lac privé. D’autant plus dommage que ce sont souvent des maisons de vacances, habités 3 semaines/an.

  • Les « RVs » et « Motorhomes ». On est habitué aux camping-cars en Europe, mais là c’est carrément une autre dimension. Tous les jours, nous voyions une centaine de ces engins aussi grands que des appartements parisiens.

  • Les gens. Il y a le cliché comme quoi les Canadiens sont tous très gentils, et c’est bien le cas. Tous les jours, des gens intéressés et intéressants sont venus nous parler, nous donner des conseils, nous proposer de l’aide, et souvent même nous inviter chez eux. Les canadiens ont rendu nos 2 mois et demi exceptionnels et leur accueil et générosité resteront gravé dans nos mémoires.

    Un millier de Mercis et de Thanks à tout ceux qui nous ont reçu, conseillé, nourri, aidé pendant notre voyage.

Bye Bye Canada !

6 reflexions sur “Vancouver Island – Bye bye Canada !

  1. Mariette, Eric & the girls

    Nous espérons vivement que vous ferez autant de découvertes et de rencontres dans la suite de votre voyage qu’au Canada. Cette première partie de votre périple nous a fortement donné envie d’y planifier un séjour (et presque de se mettre au vélo;-) ) Merci pour vos très belles photos et inspirante récits, et pour votre énergie! On vous embrasse!!!

  2. francis

    malgré la pluie, vous avez profité un max de ce séjour ilien. Sans doute un pincement au cœur légitime de quitter ce pays mais d’autres rencontres et paysages vous attendent et sans doute, vous y retournerez dans d’autres circonstances. Bonne continuation aux USA avec d’autres découvertes ! Bises à tous les deux

  3. Marie-Paule

    Toujours le même émerveillement à contempler vos photos qui nous font partager quelques unes de vos découvertes! contente de vous voir enfin tous les 2 sur le même cliché et de vos mines épanouies, malgré la pluie. Bises à tous deux

  4. Anne et JP

    Quelle aventure passionnante !!! nous suivons avec beaucoup de curiosité toutes vos étapes et sommes ravis pour vous que tout se passe bien,vos récits sont passionnants, on adore !!! :p Nous vous souhaitons encore de belles rencontres qui resteront marquées dans vos cœurs… un grand merci de nous faire partager votre voyage, bonne continuation et soyez prudents. Bises à vous deux 😉

  5. ferrer

    super vos commentaires et les photos manifiques confirmation par vous que les canadiens sont très sympa nous en étions rendu compte en 2012 lors de notre séjour avec Kévin
    agréable à vivre là-bas bonne continuation et bon voyage à vous 2 Bises

  6. Stéfan

    Breathtaking!

    Je viens de lire votre parcours à travers le Canada et il me fait revivre de beaux souvenirs! J’imagine que les vents dominants des Prairies vous ont dissuadés même avant de les avoirs affrontés 😀 bon choix!
    Vous avez pris de jolies photos et fait bien de la route route, j’ai hâte de lire le restant de votre aventure aux É-U et ce que vous nous réservez cette hiver 🙂

    Bon voyage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CATAWOPINO